Un week-end de cinéma russe au Katorza à Nantes

vendredi 30 septembre, samedi 1er et dimanche 2 octobre

QlRa-afficheUn avant-goût de la future saison Univerciné (qui débutera le 4 novembre par la 4ème Master Class), avec une délocalisation du festival parisien « Quand les Russes aiment ! ».
Au programme :
– 7 films rares, anciens ou récents, dont le Prix Univerciné russe 2016, « Criminel », dont nous avions le plaisir de recevoir le réalisateur Viktor Dement en mars dernier,
– des rencontres avec des invités prestigieux : Alexandre Adler et Macha Méril…
– et un week-end à Saint-Pétersbourg à gagner !

Le détail du programme et tous les films ci-dessous (Attention, quelques modifications par rapport à la version papier).

Evénement présenté par : Le cinéma Katorza, Univerciné russe, Russies étonNantes, France-Russie, l’Université de Nantes, Rivages Russie évènements, le Centre National de la cinématographie et la ville de Nantes

  • Le détail du programme :

  Ouverture  Vendredi 30 septembre 21h  

Accueil en musique
Ouverture par un représentant de la ville de Nantes, par Caroline Grimault, directrice du ‘Katorza’, Macha Milliard, directrice d’univerciné russe, Michel Brau, président de France Russie, Julie Féougier-Tébenkova, vice-présidente de Russies étonNantes, Pierre Louis Basse, responsable ‘Grands évènements au Palais de l’Elysée’ et Marc Ruscart, président de Rivages Russie évènements.

Une coupe sera offerte au public par Bouvet Ladubay

La nuit du carnaval 1956 1h17
Une comédie d’Eldar Ryazanov.
présentée par Pierre Louis Basse et Marc Ruscart

  Samedi 1er octobre  
14h
Le journal de sa femme 2000 2h.
Un film d’Alexeï Outchitel sur l’œuvre de Bounine.
Débat avec France Russie à l’issue de la projection

17h00
Romance cruelle 1984 2h25
Un film d’Eldar Ryazanov
Présenté par Marc Ruscart

20h
Le coucou 2002 1h39
Une comédie dramatique d’Alexandre Rogojkine
présenté par Macha Méril

  Dimanche 2 octobre
10h30
Soleil trompeur 2h30
De Nikita Mikhalkov
Film présenté par Alexandre Adler

14h30
Criminel
Un film de Viktor Dement 2015 1h30
Prix du jury et prix du public – festival Univerciné russe 2016
Film présenté par Russies étonNantes

16h30  Séance exceptionnelle dans le cadre du sommet mondial du changement climatique
Sibériade 1980
Un film d’Andreï Kontchalovski 3h30

Séance avec entracte / Une coupe de Trésor sera offert au public par Bouvet Ladubay

 

  • Les films:

LA NUIT DU CARNAVAL. Un film d’Eldar Ryazanov. Couleur. 1h17   (1956)

L’une des comédies cultes du cinéma soviétique, tournée à l’époque du ‘dégel’ en 1956, l’histoire savoureuse de la préparation par l’équipe d’un centre culturel de la soirée du jour de l’an, entravée par l’arrivée inopinée d’un nouveau directeur résolu à remettre de l’ordre, communiste, dans la maison !
La chanson ‘Cinq minutes’ est une merveille.
Bientôt minuit : ça pulse, ça envoie, ça va valser !    Florent Guézengar/Les cahiers du cinéma

SIBÉRIADE. Un film d’Andron Kontchalovski. Couleur. 3h35   (1979)

Un village perdu au fin fond de la Sibérie, région désolée couverte de marécages. Depuis des générations, deux familles y incarnent le destin du village : Les Solomine, riches, attachés à leurs prérogatives, et les Oustioujanine, pauvres, rebelles et idéalistes. Le jour où le village apprend que la Révolution a eu lieu, le jeune Nikolaï Oustioujanine se réjouit à l’idée que vont s’accomplir les paroles d’un bagnard politique qui lui avait parlé de l’égalité entre les hommes. Une saga mêlant amour, violence, celle de l’arrivée de champs pétrolifères, histoires et Histoire. Un chef d’œuvre.

ROMANCE CRUELLE. Un film d’Eldar Ryazanov. Couleur. 2h25   (1984)

Une ville de province sur les rives de la Volga. Une très belle jeune femme est follement amoureuse d’un brillant et bel homme (Nikita Mikhalkov). Après lui avoir déclaré son amour, celui-ci disparaît. Larissa est alors proposée à Karandyshev, un homme qu’elle méprise… Une romance russe sur des airs tziganes inoubliables avec un Mikhalkov ébouriffant.

SOLEIL TROMPEUR. Un film de Nikita Mikhalkov. Couleur. 2h34   (1996)

1936. Un dignitaire du régime soviétique, Sergueï Petrovitch Kotov, colonel de l’Armée Rouge et communiste convaincu, séjourne dans sa datcha des environs de Moscou. Il y goûte en compagnie son épouse Maroussia et de sa fillette Nadia, un repos sans nuages. Tolérant, il accepte avec bienveillance la compagnie des membres de la famille de Maroussia, des intellectuels bourgeois hostiles au communisme. Le choc des deux grandes cultures russes, celle de Tchékhov et celle du communisme.

LE JOURNAL DE SA FEMME Un film d’Alexeï Outchitel. Couleur. 2h00   (2000)

Amour et solitude. Un récit tragique autour de la vie privée du grand écrivain russe Ivan Bounine, sur les relations amoureuses entrecroisées qui se nouent entre l’écrivain, sa femme Vera, la jeune poétesse Galina Plotnikova, la chanteuse d’opéra Marga Kovtoun et l’homme de lettres Leonid Gourov. Amours et relations qui s’expriment avec violence.

LE COUCOU. Un film d’Alexandre Rogojkine. Couleur. 1h39   (2002)

Septembre 1944. Fait prisonnier, un tireur finlandais (Les Soviétiques les surnommaient « les coucous »), solidement attaché à un rocher, réussit à se libérer et à échapper à la mort. Un capitaine de l’Armée soviétique parvient lui aussi, tout aussi miraculeusement, à échapper à la mort. Ils sont tous deux recueillis par Anni, une paysanne Sami (Lapone) qui vit seule dans une cabane…
Un film rempli d’amour, d’humour et… d’incompréhension, les trois ne se comprenant pas, chacun parlant sa propre langue !

CRIMINEL. Un film de Viktor Dement. Couleur. 1h30   (2015)

Trofime Roussanov, inspecteur en chef des Eaux et Pêche, est un homme qui se considère comme l’incarnation de «La loi» et voit les autres comme «un ramassis de salauds et de voleurs». Il se retrouve par la force des circonstances au cœur de la taïga, seul face à la nature austère de la forêt, à des dizaines de kilomètres de toute habitation humaine. La situation à laquelle il est confronté dans la taïga enneigée va changer son regard sur la vie.

 

Enregistrer

2016-10-28T09:21:20+00:00